UNE CULTURE À (RE)DÉCOUVRIR

Una cultura de (tornar) descobrir

Une littérature prestigieuse, des Troubadours à la science-fiction
Una literatura prestigiosa, dels Trobadors a la sciéncia-ficcion

À l’aube de l’Europe, les Troubadours / A l’alba d’Euròpa, los Trobadors

La littérature occitane est la plus ancienne littérature romane d’Europe. Elle a connu son âge d’or aux XIIe et XIIIe siècles, avec la poésie des Troubadours. Cette époque brillante fut interrompue par la Croisade contre les Cathares.

La première renaissance, XVIe - XVIIe siècles / La primièra renaissença, sègles XVI – XVII

On assiste à une première renaissance, entre 1550 et 1660, avec trois foyers principaux, en Gascogne (Pey de Garros), à Toulouse (Godolin, Larade, Ader, d’Astros...), en Provence (Ruffi, Bellaud de la Bellaudière).

La deuxième renaissance au XIXe siècle / La segonda renaissença, sègles XIX

Une deuxième renaissance de l’écrit d’oc se produit après la Révolution avec des auteurs comme Jasmin (Agen), La Fare-Alais (Alès) ou Gelu (Marseille), et organisée à partir de la création du Félibrige en 1854. La grande figure des lettres d’oc est alors Frédéric Mistral (Prix Nobel 1904).

Le renouveau des XXe et XXIe siècles / Lo reviscòl dels sègles XX - XXI

La création, en 1945, de l’Institut d’estudis occitans (IEO) fédère de nouvelles générations d’écrivains. Charles Camproux, Max Rouquette, Robert Lafont, Bernard Manciet, Marcelle Delpastre, Max-Philippe Delavouët, Jean Boudou, Michel Camélat, Félix Castan… illustrent les lettres d’oc.
Au XXIe siècle, le renouvellement de la littérature occitane continue. Les générations nées entre 1930 et 1950 (Florian Vernet, Yves Rouquette, Joan Ganhaire, Roland Pécout, Michel Chadeuil…) perpétuent la tradition littéraire d’oc et explorent de nouveaux genres : récit de voyages, science-fiction, roman policier… et de jeunes écrivains nés à la fin des années 1980 prennent peu à peu le relais, notamment dans l’écriture poétique. L’édition occitane est très active, dans l’ensemble de l’espace.
En Aquitaine : Éditions Reclams
En Languedoc : Éditions Jorn
En Midi-Pyrénées : Éditions Letras d’òc et revue Oc

Une riche tradition populaire / Una rica tradicion populara

Depuis un millénaire, des dizaines de générations ont tissé leur vie quotidienne en langue occitane : langue du travail, des échanges, de la réalité mais aussi de l’imaginaire produisant contes, légendes, rites, chansons... Ce patrimoine culturel immatériel, recueilli parfois auprès des anciens, continue à être transmis. Il participe de la pluralité du monde.

Création artistique, musique, théâtre, conte, danse / Creacion artistica, musica, teatre, conte, dança

Musique / Musica

Une enquête statistique réalisée par Marie-Jeanne Verny* en 2006 a compté plusieurs centaines de groupes occitans, dans des genres très différents, par exemple La Talvera (traditionnel), Familha Artus (électro-trad), Claudi Marti (chanson), Lo còr de la Plana (néo-polyphonie), Faydits (blues), Lou dalfin (rock-ska), Fabulous Troubadours (néo-rap), Massilia sound system (ragga-dub). Les générations de musiciens se renouvellent ou cohabitent, comme le mythique Nadau né au début des années 1970 et le récent Mauresca Fracas Dub créé à l’aube du XXIe siècle. Les radios, et notamment les radios d’expression occitane (Radio País, Radio Lengadòc, Radio Occitània...), contribuent à la diffusion de ces genres musicaux.

* Au moins 544 noms de groupes recensés. Voir Marie-Jeanne Verny, « La langue et la culture occitane dans quelques manifestations publiques festives et culturelles… », in C. Alén-Garabato et H. Boyer, Les langues de France au XXIe siècle : vitalité sociolinguistique et dynamiques culturelles, L’Harmattan, 2007.

Cinéma, télévision et production audiovisuelle / Cinemà, television e produccion audiovisuala

Depuis une trentaine d’années, le service public de télévision fait une place à l’occitan avec les magazines occitans de France 3, Punt de Vista (Aquitaine), Lo Jornalet et Viure al País (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon), Vaquí (Provence)...
Il existe des doublages de dessins animés en occitan (Titeuf), des productions de séries et documentaires (Camina, Estivòc...) ainsi que de fictions : Farrebique de Georges Rouquier, Malaterra de Philippe Carese... Le Festival Llanterna Digital de Lleida témoigne de la production audiovisuelle occitane, comme le festival Peuples et Musiques au cinéma en octobre à Toulouse ou les Assises de l’Image Animée en occitan au Cirdoc à Béziers, en novembre.

Théâtre / Teatre

Des compagnies existent dans toutes les régions : le théâtre de la Carriera, le Centre dramatique occitan de Toulon, le Théâtre La Rampe TIO, la Compagnie Gargamela, Art Cie, la Comèdia Tolzana, le Théâtre dels Papagais, Clown Kitch Compagnie, la Compagnie Tiberghien, Lilô théâtre...

Festivals / Festenals

Ils sont nombreux et rassemblent toutes les générations, avec une forte proportion de jeunes. Ils sont aidés par les Régions et autres collectivités locales :
Total Festum en Languedoc Roussillon
Hautes Terres dans le Cantal
Estivada de Rodez
Hestiv’òc à Pau
Nuits atypiques de Langon
Festival occitan des musiques du monde
Festival Occitània à Toulouse
Trad’hivernales de Sommières et bien d’autres encore qui irriguent le territoire...

L’occitan, culture ouverte sur le monde / L’occitan, cultura duberta sul mond

Depuis les Troubadours, dont la poésie s’est diffusée dans l’Europe tout entière, jusqu’à Max Rouquette, traduit dans de nombreuses langues du monde (allemand, japonais, néerlandais...), la culture occitane a refusé l’enfermement régionaliste.
Dans les écoles, collèges et lycées, des expériences d’apprentissage comparé des langues romanes sont mises en place. La pédagogie de l’occitan veut permettre à l’élève de mieux comprendre son milieu de vie tout en l’ouvrant au monde et à l’altérité. Des projets pédagogiques sont mis en place autour des rencontres de cultures. Par exemple, à La Réole (Aquitaine), Maria Anna Chateaureynaud, professeure d’occitan et d’espagnol, organise le projet Convivéncia, rencontre Occitanie Orient autour du motif « la novia del moro ». Exposition d’affiches, prises de paroles d’élèves en occitan, arabe, espagnol, concert conférence avec Alèm Surre-Garcia, autour du livre Les Orients d’Occitanie

Lire la suite : L'occitan, pour qui, pourquoi ?